Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 08:56



on me prend par le travers du corps, je me laisse mener bien que je sois une grande personne, pleine mère dessus dessous, qui doute ? qui doute allons allées
à larges flancs, puis certains arrondissements sous la paume, celle qui court, mais doucement sentez, un petit trot on penche
le front
à voir ceci est moi
ceci est mon , il n'y en a pas d'autre, ceci est attaché au moi, quoi que j'en veuille chaque petit matin m'abîme du ceci, m'affecte la peau même se penche le front
sur les plis avec fascination jusqu'à l'horreur même.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages