Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 06:53




lu : "



L’idée de derrière la tête des idées croit passionnément à leur
caractère changeant. Les idées changeantes font d’originales
solutions aux problèmes et viennent avec les idées. La clef des
idées est le défi. Venu d’une proposition qui ne vise qu’un but,
le défi prend la suite et fixe la pensée sur ce que les idées
doivent faire plutôt que dire. En définissant exactement ce
qu’est le défi auquel faire face, on se concentre sur la chose."



         in Aujourd’hui je dors Dominique Meens éditions P.O.L






Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article
15 septembre 2005 4 15 /09 /septembre /2005 00:00






" non non je ne veux pas tenir à toi comme à la prunelle de mes yeux, je ne veux pas tenir à toi comme à moi-même, je ne veux surtout pas de toi pour frère, je ne veux pas que ce soit doux, je tiens à ce que j'ignore de toi, demeure-moi étranger comme je me suis étrangère, c'est là notre maison."


maryline Desbiolles in Le Petit col des loups  ed. Seuil p.81
















Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00





A y regarder de près, il n'est pas vrai non plus que chacun puisse écrire ; au contraire, personne ne le peut : on ne fait jamais que copier. Il est impossible que voie le jour maintenant un poème de Goethe ; Goethe lui-même l'écrirait-il (par miracle), ce serait un nouveau poème anachronique, extrêmement suspect, même si c'était, mot pour mot, le sublime ancien poème! Comment expliquer ce mystère autrement qu'en supposant que le dit poème ne semblerait copié sur aucun poème contemporain, même pas sur ceux qui en sont les tout premiers des copies ? Contemporanéité signifie toujours copie. Nos ancêtres écrivaient une prose faite de belles longues phrases bouclées ; nous, bien que nous ayons encore appris à l'école à écrire comme eux, nous le faisons en phrases plus brèves, plus promptes à déposer leur fardeau; et personne au monde ne peut libérer ses pensées de la façon dont son époque porte l'habit du langage. De ce fait, personne ne peut savoir dans quelle proportion il pense vraiment ce qu'il écrit; et l'homme, en écrivant, retourne beaucoup moins les mots que ceux-ci ne le retournent.


Robert Musil in Oeuvres pré-posthumes Ed points p.86




Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article
30 juillet 2005 6 30 /07 /juillet /2005 00:00




mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmm
"Don Quichotte et les moutons"
        mmmmmmmmmmmmmmmm

mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmm
mmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmM





Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article
30 juillet 2005 6 30 /07 /juillet /2005 00:00




Chut ! attention, mystère, voici un créateur de cinquante ans qui crée, à genoux devant l'autel de l'Art, en pensant au chef-d'aeuvre, à l'harmonie, à la précision, à la beauté, à l'âme et au triomphe; voici un connaisseur qui s'y connait, qui approfondit avec profondeur la création du créateur, laquelle parvient au lecteur - et ce qui avait été enfanté dans une totale douleur est accueilli de la façon la plus partielle, entre un coup de téléphone et une côtelette. D'un côté l'écrivain donne son âme,; son coeur, son art, sa peine, sa souffrance, mais de l'autre le lecteur n'en veut pas, ou s'il veut bien, ce sera machinalement, en passant, jusqu'au prochain coup de téléphone. Les petites réalités de la vie nous détruisent. Vous êtes dans la situation d'un homme qui a provoqué un dragon mais qui tremble devant un petit chien d'appartement.
De plus je vous demanderai (pour boire encore une gorgée dans le calice de la Partie) si, à votre avis, une oeuvre composée selon toutes les règles exprime une totalité ou une partie seulement? Voyons, toute forme ne repose-telle pas sur une élimination, toute construction n'est-elle pas un amoindrissement, et une expression peut-elle refléter autre chose qu'une partie seulement du réel? Le reste est silence. Enfin est-ce nous qui créons la forme ou est-ce elle qui nous crée? Nous avons l'impression de construire. Illusion : nous sommes en même temps construits par notre construction. Ce que vous avez écrit vous dicte la suite, l'oeuvre ne naît pas de vous, vous vouliez écrire une chose et vous en avez écrit une autre tout à fait différente. Les parties ont un penchant pour le tout, chacune d'elles vise le tout en cachette, tend à s'arrondir, cherche des compléments, désire un ensemble à son image et à sa ressemblance.




FERDYDURKE Witold Gombrowicz p 78/81 ed.Ch.Bourgois

bout ailleurs
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++



Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article
8 juillet 2005 5 08 /07 /juillet /2005 00:00



                        ton compte est mou

tant ton ton m'use m'affole haleine

rend verse

quand, à peine sortis, L les goussait
un par un dans la bassine épaisse
dont ils,

tous teints de mer et d' î L e

et d'un bLeau bLeu raide profond, pardi

elle, L bêlante
les circule à L'aise
sur son dos à L' enverse

chacun son tour à tour de l'île
pour les coucher maintenant
maintenus
 

nus

reste :

sur mou ton lit coupé d'herbe tendrement rasée de joue fraîche
y langue ma nage,
ton mou dé-compté et l'î L [ et L

 





=========================================

"Big Sheep" un projet collaboratif et copyleft
par Regina Celia Pinto et Isabel Saij.

APPEL à CONTRIBUTION
ici > direct
                                  ou là > choses

Repost 0
Published by jivezi - dans Dcollage
commenter cet article

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages