Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2005 2 21 /06 /juin /2005 00:00



s'attache                            c'est l'homme à
la tête de mot            a sombré chapeau d'autre jour
c' e s t       l ' h o m m e          à l a t ê t e s'attache



table nette


rase,
l'affleure moqueuse jusqu'au rat commissure
jusqu'à en faire
un rat

recette à répondre à gâteaux à miter imitée s'effiloche
s'attache     du défait, perte, saute un mot puis un autre
l'R s'entend derrière,                                      l'homme a
sans broncher du profil
           on ne sue pas sous une image , s'attache
une accumulation du débit,
le vol circule du vide autour, du mort creusé
sans qu'on n'y prenne garde,       le mot meurt d'être dit

un corps plus bas, et   comme  l'eau  lui  monte encore,

flotte déjà le livre qui déjà y flottait.








Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
20 juin 2005 1 20 /06 /juin /2005 00:00





il y a            forcément un trou à trouver sous ( l'herbe a gagné  les 
vêtements, c o u v r e l a

peau,
le sol, trou du trouble tisse un trou d'oeil en clin
m'incline à m'y mi- penché le corps au mur une porte des mouches une porte bassement disposée, renfrognée du couloir une boucle, faut glisser par dessous, se couler maigre, s'oublier pour n'être qu'un principal élémentaire le principal restant de déceler le trou, par principe ouvert à tendre et à détendre les abords, on y trouve certaines choses
à monter ou à démonter à serrer à maintenir dans quelques asse
mblages, le chemin du trou est une pièce mobile qui, selon la pos
ition qu'on lui prête retient ou laisse échapper
j'arrive les mains
avancées d'une approche où se mettent certains écarts jusqu'à
n'exister que de là,
à en perdre la notion de temps
doucement s'insinuent, se propagent, s'imprègnent, s'adaptent ...
le visage immobile semble penser ailleurs
rien ne bouge, l'air est chaud
seul un souffle de vent
contenu de respirations
anime le décor du voyage

sous la terre
sous votre chemise,

il y a un troupeau de trous.
 


Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
19 juin 2005 7 19 /06 /juin /2005 00:00

permanence                                                  de l'écart
rien ne se dit
tout y est
pré-tendre
/tenir
s a p l a c e.
pour une.
place
ici et /d'autre part.
[_____________________________________________________________________]
que sait-on de ce qui passe
ce qui se passe
que sait-on de ce qui atteint
de ce qui frôle
qu'existent d'imperceptibles prolongements
comme d'infinis retours
comme d'infinis départs
une ligne
comme une ligne

être sur
______________________________________________________________________
être sous
être________________________________la____________________________ligne




Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
17 juin 2005 5 17 /06 /juin /2005 00:00

 

u n e  p a g e  à  é c r i r e             - en bout de journée -
aux fragments de la fracture - en

 


                                                                                     / tre
 
ne pas savoir ni
pourquoi
c e  q u i  r e m p l a c e  p a r f o i s    on s'y     a c c r o c h e
le regard reste assis immobile droit d e v a n t - r e g a r d e
dedans ce qui se garde/dedans
 

Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
11 juin 2005 6 11 /06 /juin /2005 00:00

qu'on n e m e p a r l e p a s n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d 'h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e i l n ' y a p a s d ' h i s t o i r e n e m e t o u c h e z p a s p a r l e z m o i n e m e p a r l e z p a s r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i j'é c r i s e t j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e r a c o n t e d e s h i s t o i r e s c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s h i s t o i r e s h i s arbricoles, chemins et choses closes n e m e p a r l e p a s n e m e p a r l e p a s n e m e p a r l e p a s pêle-mêle n e m e p a r l e p a s n e m e p a r l e p a s n e m e p a r l e p a s n e m e p a r l e à ras bol n e m e p a r l e p a s je m'em n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e s é v i t o n s l e s r e m o u s à d é f a u t d ' a p p a r a î t r e é v i t o n s , j e n e r a c o n t e r a i p l u s d 'poisse dire je m'empoisonne r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i à p e i n e a r r i m é a u d é b u t é en plus j'enrage je m'enclic quête mêle-pêle continu
nue elle je d é b u t c o n t r a d i c t o i r e ' e n t e n d p e r s o n n e j e n' é c r i s n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e r a c o n t e d e s h i s t o i r e s c e n e s o n t q u e d e s h i s
m'encombre m'engorge m'insinue m'enfonce m'enfourne m'empile m'infime m'affirme
c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s h mal m'en prend infirme je m'embiaise c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s m'embrase c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s c r i s p a t i o n s d u v e n t
je m'entreprends c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s l e s d e s c r i s p a t i o n s d u v e n t
je m'enflure
c e n e s o
je m'entrave
q u e d e s h
je m'encrasse je m'enlise
i s t o i r e s s a n s h
lisez moi lisez mieux lisez braille
à tâtons lissez la laissez lui balançons
alités les mélos poinçonnés
tangotons quadrillons javalons
rebroussons les épis épaissis nom de nom : étêtons
entêtée j'y re-cours c r e s c e n d o
i l n ' y a p a s d ' h i s t o i r e n e m e t o u c h e z p a s p a r l e z m o i n e m e p a r l e p a s r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i j'é c r i s e t p e r s o n n e n ' e n t e n d p e r s o n n e j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e r a c o n t e d e s h i s t o i r e s c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e sr a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i r e d i t.
je m'emprunte je m'entame r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i je m'empiète sans piper r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i mot je m'acoquine r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i je m'en dispense n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s je m'enregistre n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s pour m'ancrer n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s je m'affole n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e je m'inquiète pour vous n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d 'je m'incurve tant vous m'em tant je t'em tant je mens tant tu mens tout mentje ne crois pas je ne vous crois pas je ne vous crois plus taisez moi je m'égarde n e m e p a r l e p a s n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e i l n ' y a p a s d ' h i s t o i r e n e m e t o u c h e z p a s p a r l e z m o i n e m e p a r l e p a s r a c o n t e z m o i d e s h i s t o i r e s d i t e s m o i j'é c r i s e t p e r s o n n e n ' e n t e n d p e r s o n n e j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e r a c o n t e d e s h i s t o i r e s c e n e s o n t q u e d e s h i s t o i r e s d e s h i s t o i r e s cap au nord n e m e r a c o n t e p a s d ' h i s t o i r e p a s d ' h i s t o i r e s sudation moiteur sud n ' e n t e n d e r s o n n e j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c r i moitié ouest où chercher ? n ' e n t e n d p e r s o n n e j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j e n ' é c qui es tu ? je n ' e n t e n d p e r s o n n e j ' é c r i s j e n ' é c r i s à p e r s o n n e j ' é c o u r t e n ' é c o u t e p e r s o n n e n ' je m'en foutre
just'au corps




Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
10 juin 2005 5 10 /06 /juin /2005 00:00
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
RIEUR///dIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIE
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.nt_INTéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///déé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//

/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
RIEUR///dIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIE
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.nt_INTéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///déé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///
/dé/RèGLEMENT INTéRIEUR///dé/RèGLEMENT
INTéRIEUR///dé_RèGLE/ME.ntIN_TéRIEUR//
Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
9 juin 2005 4 09 /06 /juin /2005 00:00

... ]

ils en profitent marée basse
à un saut de mer de la mer - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - > loin 
l 'a f fabule falaise lèse classe B mélo miné
fallait-il qu'ils s'y plongent s'y touchent s'y penchent s'y mêlent à cran
crampon à danger répété ils crèveront pompon
de ce plafond même aux poutres si blanches

baudruche et ballon avalons la vessie et ici
lanternons V'
OIR encore ?
encorsetés bossus
de l'attaqué au corps ils vont...
font font font mes petites gauchères
sautent songent sombrent ils s'ombrent

l'ombre n'était pas belle , il vous faut l'effacer

surfacer amputer celle-ci de sa face gâtée
s a n s   h e u r t s   n i    r e m o u s
Usuriers, faites apprêter un blanc,
un beau blanc, une saignée à l'écartée, un blanc
net, un blanc détaché, un blanc éclaté sourire aux
longues enjambées longent la ligne d'horizon
plan fixe un peu sans trop
fixer comme ÇA me perfore les yeux piqûre
L'un d'eux trop et de deux
le manque s'aligne
il s 'alissent jJ 'E s p a c e ' a u  p i r e

'aspire            pire,                   oui

tapis tapir, tatou tapissé vertement

n'om breuses sont les croupes tournées toupies ...









Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
7 juin 2005 2 07 /06 /juin /2005 00:00

           il y a un décor            pour décor
pièce & démontage
talon haut
aiguille sauvage
avec menu de sauvegarde
une pièce qui suffit à faire se lever
la paillasse aux champs de texte

           au bout, la fièvre est nue.
           la  lèvre
            livret

           [4eme de couverture]
Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
6 juin 2005 1 06 /06 /juin /2005 00:00

 
le doigt là.                             oui,
un doigt suffit remontez maintenant,
sentez le grain : il tremble.
plus bas,
presqu'une gorge,
n'allez pas vous y perdre
les murs sont hauts, épaissis, presque blancs qui regardent
le rendez vous sera un rien trop tard dans
le paragraphe,
l e   f r o n t   e s t    a s s e z   l i s s e    p o u r    c e l a
ne pressez rien, juste un effleurement
le doré du contour s'affirme
une dorure mate
l'éclat à peine
sentez.

 

 

il tient.

 

si peu.



Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
5 juin 2005 7 05 /06 /juin /2005 00:00






















chambre
d'espacement 2



ça
vous tombe dessus
d'un coup

B L A N C

comme vide,
vidée la chambre lu
mière
cligne l'oeil
ébloui où ?
est où dit-il de l'oeil qui
cligne , devrait-il soulever voilure pour mer haute ?
ou rester amarré bas
plus bas, on gagne en air, l'air de rien permet d'être
la foule permet du dos rond l'anonyme
silhouette furtive, ne plus savoir
si oui ou non
ne plus compter sur la couleur du doigté
commente dans mon cou mon couloir ma couleur
je te repeindrai le jardin en contournant les ombres ...





viens, il fait jour ...




Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages