Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00





pré-reste & [pré-test] preste et pré tendu texte des buts dit début

                        si des buts s'y mirent prétextes


                                                         [pour sauter un passage]




Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
4 novembre 2005 5 04 /11 /novembre /2005 00:00

 





p r e m i è
r e r e c o
n s t i t u t i
on

( de vous à moi


supposons que nous soyons endormis
une attitude verticale avec inclinaison des fronts
à dormir debout
les arbres regardent le ciel
pour décliner l'enfoncement



_ petit dépositoire N°2 _









Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
2 novembre 2005 3 02 /11 /novembre /2005 00:00








[un peu d'ordre]


v o y e z   v o u s ,   j e   n ' e n   a u r a i   j a m a i s   f i n i . . . .







Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
31 octobre 2005 1 31 /10 /octobre /2005 00:00





mais séparé

je vous cherche. cherche cherche cherche etc...

 et d'ici que j'y sois a fini
 par acheter la verrière, volière quelques
 miettes à travers ici en travers assise
 derrière décidément une posture sur photo elle pose posée sur ce qu'elle croit être elle y tient, mais tient si peu les mains d é c o u s u e s

 par le temps plus loin, on entr'aperçoit les autres qui
 se perdent un après un






Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
30 octobre 2005 7 30 /10 /octobre /2005 00:00




qu'il s'en soit trouvé trois ou plus
ne change rien au problème
il faut s'en occuper
ils y sont
multiplié par trois
ce problème là
vous attaque amplement
de tous bas bords
possible des bras au
corps leurs membres
déjà larges dépliés
me déboussolent
me débordent
déjà conquise
escaladéeen
masse triple
me renversent
multipliée, proli
férante, difforme
graduellement prolongée
car ils se nourrissent de tout
avalent l'air
aussi bien
et ce n'est
pas rien :


ils réparent.

l'autre bégueule,      le bougre rêche
la langue coincée, repliée sèchement
sous lui-même
a quand même remercié
du merci rassis
décapitant ras
la moindre des choses
j'aurais dit de lui même
qu'il n'avait rien compris
chez lui
tous mes ressorts se re
démontent

           cela restant de mon ressort
cela va sans dire






Repost 0
27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 00:00

















d'ici qu'ils nous reviennent


j'aurai compté trois cents
en croissant oui,
la lune
dans les récipients s'amenuise
la farine mouillée gave les becs



quand elle était petite demoiselle
allait à la rivière
les écrevisses se battaient sur le cadavre délavé piqué direct en bout de pique (en cube le cadavre était viande molle un peu grise une éponge à vomir



L'eau frissonnait dessus si claire




en ce temps là la lune pouvait sembler définitive.












Repost 0
26 octobre 2005 3 26 /10 /octobre /2005 00:00

 






pour que la cause soit repassable
en boucles frisottées
nuque-épaules, omoplates plates
dois-je préciser ?            qu'elle était singulièrement
singulière du moment, involontaire
à présent inactuelle
à la fois
tellement usée...

... à cette époque il en était au c
mais parlait-il à qu'i* ?
moi même un peu perdue
ai-je répondu j_
                  assez tôt ?
puis expliqué a)un peu
 
        (E est venu plus tard

entendez bien :

parlant à /d
j'ignorais le b) soupirant
mais lui répondais volontiers
prenant le ton de l'accord /d
pour ne rien dépareiller
et laisser s"accomplir le miracle domestiqué
un rangement, plus qu'un dérangement, ou un
arrangement bien pensable /pensif puis poussif



maintenant tout repart de l'a
mais chez lui.

bien entendu, vos soupçons m'affligent...








Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article
25 octobre 2005 2 25 /10 /octobre /2005 00:00








je les ai laissés X glisser dans la bouteille X une bouteille pour chacun X sans aucun désordre X l'étagère X plein soleil quand il fait soleil X chaque matin une gorgée X j'avale X il arrive le soir que je m'enfonce à l'ombre X d'une d'elles X un jour parfois aussi au jour X le jour
   X
Monsieur, je vous parle....

jusqu'à ce que le soir tire sa bouche vers le soir ...





Repost 0
10 octobre 2005 1 10 /10 /octobre /2005 00:00




à la trompe d'Adam la côte cocotier
sable d'or le dessus du panier gratin
s'enjoue coeur pur, pique & piment

rare antoñio le camionneur masqué  rêve d'Ève












Repost 0
2 octobre 2005 7 02 /10 /octobre /2005 00:00



 

ne dit pas je dit J deux fois le j de jante dé/norme la grande ourse j'ourse un jour sous poil fourni dru une masse d'efforcement /ne pas imprimer/ je ne te pas, puisque rien demi-tour si te stoppe l'autre vous, l'un du fameux cher monsieur, vous conçois-je tombé d'oubliance, celle qu'on, mise au doigt une certaine alliance de la main de devant celle qui ne fait pas, l'autre sourde, l'une des trois le doigt enfle un peu pneu le reste jante /ne pas supprimer/ suppose alors qu'il le veuille, suppose qu'il en sorte la main porte ta main, cette main de l'a lliance celle de là, déjà plus en avant que les deux autres la main du dé/j la déjante, dé/goût

un peu plus tard mais pas si vite pas assez, la montre encore une fo

i
s, s'arrête signe qu'il n'est plus temps /ne pas imprimer/ dé-prime plutôt d'une impression fadouille, lavasse, défaussée défunte une fosse de mots faussement imprimés renversement de la coupe des vases communiants reste un trou et du trou s'envase la lise lèvre de la boue coupée court un spectacle ras les dents
la main
/ne sait pas lire/
encore heureux.








Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages