Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2005 2 16 /08 /août /2005 00:00






ça serre, gentiment mais
qui tringle le rideau la tringle
le triangle
l'angle la langue s'élanguent
l'étrange étrangle, ça trinque
serre
ce qui serre on sait pas, la dimension
qui s'échappe du manque, c'est pas , on sait pas
mais c'est là, un résultat stupide, d'un lourd ! d'un poids !
qui poisse sans préméditation, d'un coup, cul sec
on se sent la viande douloureuse
là              (elle met
   son doigt)
c'est là,
(elle passe son doigt sur la gorge, descend le long du cou
son doigt chargé déjà aussi et remonte avec, c'est         là,

elle montre )

ce qui coince se sent,
dans cette gaine là, le long du lent cours
des veines
s'engonce collerette col-carcan embourbe l'air même
bute là (p o s e   l a   m a i n   b i e n   p l a t e ,   la   paume   s u r   s e s   s e i n s)
cette serre essaime, se propage, se répand d'un pas plus loin
se libère dans la branche principale une étendue d'étang
à mesure ensuite, le poison décloisonne, s'imbrique, s'installe
se love, se tord, rampe bas et s'amourache, arrive à un enfoncement total
les dents
dans l'oeuf
(e l l e  r i t)
doucement, parce que ça serre.
(depuis, me suis couchée sur moi)(d e b o u t)





 

Partager cet article

Repost 0
Published by jivezi - dans autres choses
commenter cet article

commentaires

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages