Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2005 5 20 /05 /mai /2005 00:00

 
 parti de peu l'engagement, au moment même du peu avant même qu'on ne le sache, sans pression insistante,
une trame à peine, à peine colorée si peu soutenue qu'elle avorte le départ Départ semblable à un
oubli déjà qui ne manquera pas d'intervenir, on le sait d'avoir parfois eu cet oubli là terriblement
Je vous confonds les nuits
une du peu Ce fut la première d'une nouvelle manière d'aller, à croire l'installation facile
et les gestes du soir comme si un seul soir suffisait à ce que tout soit dit


 parti, reste un sourire de recul sur la machination des machines                
               
prises dans la langue des folies,
cette langue chantée à vous tuer la tête
sans que rien de la pluie en trombes ne puisse jamais l'interrompre,

j'étais à vous déjà comme elle sans vouloir, le vous n'existant
que de la langue des machines nous étions passagers, sans plus,
nous disions vous c'était le vous du passage de peu à peu
puis plus tard le lieu persiste longtemps encore, jusqu'aux herbes
comme s'il s'agissait d'une autre colère.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages