Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2005 4 05 /05 /mai /2005 00:00



à pieds joints les mains tissent
porte à porte
La pièce est encore nue la pièce encore vide je suis nue je suis vide je suis pièce /une/
pile et face pile ou face
profil: la pièce est blanche.




tu arrives d'A par le pont / tu traverses / il y a cette petite place, tu t'en souviens? /deux bancs, une fontaine, deux grands platanes / une place, quoi / une place comme une place / avance encore un peu / tu ne peux pas te tromper / tu suis la route / il y a deux maisons / la mienne c'est la seconde / à main gauche /
j'espère qu'elle n'a pas fait de sottise ... nous sommes arrivées à pied il était temps, il fait beau aujourd'hui mais les champs encore boueux d'hier un peu, oui oui, nous avons trouvé facilement ... le plan était simple ... dans l'entrée nous avons laissé nos chaussures et suspendu nos vêtements... quand nous avons ouvert la porte ... nous avons vu la chambre peinte en noir.



"Sur le côté intérieur de la boîte, comme l'empreinte d'une main imprimée dans de l'argile, les traces de la vie du précédent propriétaire (donnons lui le nom de B., pour le moment) étaient gravées profondément à l'envers.

Abé Kôbô in L'homme boîte Éd. Stock


Partager cet article

Repost 0
Published by jivezi - dans 1er tableau
commenter cet article

commentaires

TiNy 22/09/2005 12:05

J'aime beaucoup ce que vous faites.

// corps du travail en cours & annotations visibles ici

Recherche

:::::::::::::


textes & images sous LAL
licence : www.artlibre.org


Archives

Du Jour Dit

Pages